2021 : inkyfada fait sa rétrospective

Par | 30 Décembre 2021 | 15 minutes | Disponible en arabeanglais
Dix ans après la révolution, les Tunisien·nes ont traversé une année 2021 bien particulière dans un contexte national complexe et un contexte international des plus difficiles.

Essentiellement rythmée par la crise de la Covid-19, amplifiée par un secteur de santé agonisant, 2021 fut aussi marquée par les mesures exceptionnelles du président de la République et sa prise des pleins pouvoirs. De multiples scandales environnementaux ont également ponctué l'année, à l'instar de la très médiatisée affaire des déchets italiens. De nouveaux scandales financiers ont quant à eux été révélés par une enquête mondiale, les Pandora Papers, à laquelle les autorités n'ont pas réagi, malgré la présence d'au moins 9 personnalités tunisiennes impliquées.

Crise du Covid-19

En 2021, la Tunisie a fait face à de nouvelles vagues de la pandémie qui ont mis à l'épreuve le système de santé publique. Ce n'est que vers la deuxième moitié de l'année que le rythme de vaccination a réellement progressé et que les Tunisien·nes ont commencé à se remettre de la gestion chaotique de cette crise sans précédent. En décembre, le décret-loi relatif à l’obligation de présenter un pass sanitaire pour accéder aux espaces publics est entré en vigueur. Sa mise en application est largement critiquée sur les réseaux sociaux.

25 juillet, les pleins pouvoirs aux mains de Kaïs Saied

Le 25 juillet 2021, le président de la République Kaïs Saied active l'article 80, limoge le Chef du gouvernement, suspend toutes les activités de l'Assemblée et prend les pleins pouvoirs. Quels sont les enjeux d'une telle décision ? Quelles sont les dérives possibles ? inkyfada a essayé depuis le 25 juillet de revenir sur les conséquences et les incertitudes du 25 juillet.

Scandales Environnementaux

La Tunisie ne sait que faire de ses déchets. Manque de stratégie, corruption, et immobilisme sont à l'origine de pollutions et de nuisances insoutenables. Affaire des déchets italiens, déversement des eaux usées dans la mer, mouvements sociaux liés aux décharges, en 2021, inkyfada a couvert de près l'actualité environnementale du pays.

Les Pandora Papers en Tunisie

Menés par ICIJ, en collaboration avec 150 médias dont inkyfada, les Pandora Papers sont la plus grande collaboration journalistique jamais réalisée, réunissant plus de 600 journalistes dans 117 pays. L'enquête est basée sur une fuite de documents confidentiels provenant de 14 institutions spécialisées dans l’offshore qui fournissent des services à des particulier·es et des sociétés fortuné·es cherchant à créer des sociétés écrans, des trusts, des fondations et d'autres entités dans des juridictions à fiscalité faible ou nulle.

Depuis octobre 2021, inkyfada a rendu publique l’enquête sur 9 personnalités parmi une trentaine de Tunisien·nes mentionné·es dans les Pandora Papers qui ont eu recours à des montages opaques pour ouvrir des sociétés offshores dans des paradis fiscaux. Les autorités n'ont toujours pas réagi à ces documents.

Nos Highlights

En 2021, nous avons produit quelques expériences immersives qui ont mis l'accent sur des récits personnels ou collectifs pour revenir sur des événements comme le 14 janvier ou le conflit inter-clanique de Aïn Skhouna. Nous avons aussi pu cartographier les données de la pauvreté en Tunisie pour établir une répartition des inégalités au sein de la population. Il était aussi question de la publication de liste officielle des martyr·es et blessé·es de la Révolution qui a fait l'objet d'une série qui revient sur les enjeux autour de la justice transitionnelle.

Les Rubriques Permanentes

Cette année, nous avons renforcé la rubrique "Stouchi" qui revient sur et détaille les revenus et dépenses de Tunisien·nes appartenant à des catégories socio-professionnelles différentes. C'est une rubrique qui nous a permis, un dimanche sur deux, de découvrir une nouvelle et unique histoire. En plus des "Stouchi", nous avons pu réaliser deux séries à caractère historique: "Gens suspects" qui retrace des éléments du vécu de personnes fichées par les services de renseignement français en Tunisie entre les années 1910 et 1930, ainsi que “Le dessous des dates” qui s’intéresse à des dates clés de l’histoire contemporaine de la Tunisie, essayant de reconstituer le récit d’une mémoire individuelle ou collective au prisme d’un contexte ou d’un événement marquant à l’échelle nationale.

Inkyfada Podcast

Cette année, inkyfada podcast a réalisé de nombreuses séries de podcasts sur des sujets qui soulèvent des problématiques contemporaines telles que la consommation du plastique, le féminicide en Tunisie et le quotidien des jeunes de quartiers exposés au deal, mais aussi pour revenir sur certains aspects de notre patrimoine à travers les séries "Tbarbich" et "Ija Ya Zmen". Nous avons, par la même occasion, initié un espace de commentaire sur l'actualité à travers la série "inkytalk", à l'occasion du 25 juillet et les décisions de Kaïs Saied.