En clair

Comment la justice militaire peut-elle juger des civil·es ?

| 25 Septembre 2021 | 5 minutes
Yassine Ayari, Seifeddine Makhlouf, Nidhal Saoudi : ces derniers mois, ces trois députés - dont les activités sont actuellement gelées - ont été confrontés à la justice militaire. Pourquoi ces hommes ont-ils été déférés devant les tribunaux de l’armée ? Entre lacunes constitutionnelles et projet de loi avorté, Inkyfada a voulu savoir comment les tribunaux militaires tunisiens peuvent encore juger et condamner des civil·es. 

Enlèvement de Slimane Bouhafs : qui devait le protéger ?

| 16 Septembre 2021 | 5 minutes
Le 25 août 2021, Slimane Bouhafs, réfugié algérien à Tunis, est enlevé à son domicile. À qui revenait la responsabilité de sa protection ?

Épisode 4 | Des procès au point mort : le “déni de justice” des martyr·es et blessé·es de la Révolution

| 15 Septembre 2021 | 8 minutes
Plus de trois ans après le premier procès des martyr·es et blessé·es de la Révolution, aucun jugement n’a été rendu. Le colonel-major Khaled Marzouki, sur le banc des accusés dans l’affaire des martyr·es et blessé·es de Thala, a même été nommé à un poste-clé du ministère de l’Intérieur. Les victimes, elles, attendent toujours d’obtenir justice.

Pourquoi les femmes réussissent mieux à l’école et moins bien sur le marché du travail que les hommes ?

| 10 Septembre 2021 | 10 minutes
Pourquoi les femmes font plus d’études que les hommes ? Pourquoi, alors qu’elles sont plus diplômées, sont-elles davantage touchées par le chômage et la précarité ? Pour répondre à ces questions, inkyfada s’est plongée dans des études sur les inégalités à l’école et dans le monde du travail, et a interrogé deux sociologues spécialistes de ces sujets.

Fermeture des locaux d’Al Jazeera : des raisons obscures et un déni de responsabilité

| 06 Août 2021 | 7 minutes
Le 26 juillet 2021, les forces de l’ordre procèdent à la fermeture des locaux de la chaîne qatarie Al Jazeera à Tunis, dès le lendemain de l’annonce faite par Kaïs Saïed, président de la République, d’activer l’article 80 de la Constitution. Les journalistes de la chaîne ainsi que celles et ceux perçu·es comme étant ses employé·es sont ainsi empêché·es de faire leur travail. Avec le flou dans lequel baignent la Présidence et le ministère de l'Intérieur, la source de cette décision demeure obscure.  

Sans Cour constitutionnelle, “nous n’avons pas de garde-fou contre l’autoritarisme”

| 29 Juillet 2021 | 7 minutes
Le 25 juillet 2021, le président Kaïs Saied s’est emparé de l’Article 80 de la Constitution pour déclarer l’état d’exception. Si elle est saisie, la Cour constitutionnelle est alors la seule à pouvoir statuer sur le maintien ou non d’une telle situation. Mais cet organe, prévu pour arbitrer les conflits institutionnels, n'a jamais vu le jour. 
Afficher plus de contenu