La série "Gens suspects" retrace des éléments du vécu de personnes fichées par les services de renseignement français en Tunisie entre les années 1910 et 1930. Puisant ses sources dans le fonds d’archives du même nom conservé aux Archives nationales, "Gens Suspects" tente de faire parler ces fiches de police rédigées il y a un siècle et de comprendre l’expérience coloniale à travers le prisme sécuritaire. 

Suspect n°10 :Georges Auguste Achoud.un tirailleur ambivalent

| 29 Août 2021 | 7 minutes
“L’opinion favorable qu’on s’était fait de lui a été complètement modifiée [...]. Cherchant à s’insinuer, intriguant [...], demandant à aller sur le front et spécialement à être employé au service des renseignements, [...] [il] peut être un homme dangereux : il paraît surtout un déséquilibré.”

Suspecte n°9 :Marie Hervé.Une convertie trop proche des “indigènes”

| 01 Août 2021 | 5 minutes
“D’après les renseignements, il résulte que la dame Hervé est devenue musulmane. Elle fréquente assidûment les “Jeunes Tunisiens”... Le but de ces conversations serait la politique.”

Suspect n°8 : Albert Bessis. Membre fondateur d’un comité judéo-musulman qui dérange

| 27 Juin 2021 | 7 minutes
Albert Bessis est surtout connu pour sa participation aux négociations pour l’autonomie interne de la Tunisie en 1955. Le parcours nationaliste de l’avocat tunisien d’origine juive remonte cependant au début du 20e siècle, lorsqu’il prend part, entre autres, à la création d’un comité judéo-musulman fortement surveillé par les pouvoirs coloniaux. 

Suspect n°7 :Taïeb ben Mohamed el Karoui. Incarcéré pour “pratiques contre nature”

| 30 Mai 2021 | 7 minutes
Le 31 janvier 1913, Taïeb ben Mohamed el Karoui, 18 ans, est signalé comme suspect. La raison : il habite chez un homme avec lequel il se “livrait à des pratiques contre nature”. 

Suspect n°6 : Laroussi ben Latifa dit "Loulou". Un fumeur de chira sous les verrous

| 25 Avril 2021 | 10 minutes
Laroussi ben Latifa dit “Loulou”, 23 ans, se fait arrêter à plusieurs reprises par la police. L’une des raisons est qu’il ne cesse de fumer la chira, résine de cannabis dont la vente et la consommation sont interdites en Tunisie depuis 1900.

Suspecte n°5 : Beya bent Hassine El Mathlouthi. Chassée pour "prostitution"

| 28 Mars 2021 | 5 minutes
Le 27 octobre 1915, Beya El Mathlouthi est envoyée par le service des mœurs au cheikh el Médina. Motif : “prostitution sur la voie publique”. Objectif : l’éloigner de Tunis.
Afficher plus de contenu