Dataviz

Prévisions et statistiques pour la deuxième vague de Covid-19 en Tunisie

| 22 Octobre 2020 | 10 minutes
“La Tunisie pourrait enregistrer jusqu’à 7200 décès jusqu’à la fin de l’année”. C’est le bilan tiré par Nissaf Ben Alaya, porte-parole du ministère de la Santé le 20 octobre 2020. Ce chiffre qui montre la violente reprise de l’épidémie est confirmé par les prévisions d’Inkyfada, basées sur la vitesse de progression des cas déclarés. Si des mesures efficaces ne sont pas prises, des centaines de milliers de cas pourraient être enregistrés d'ici la fin de l'année. Dataviz.

L'épidémie de Covid-19 en Tunisie en chiffres

| 20 Octobre 2020 | 15 minutes
En Tunisie, l'épidémie de Covid-19 a permis de mettre la lumière sur les capacités des hôpitaux publics et du secteur de la Santé en général. Retour en chiffres et en infographies sur une crise qui a mis à rude épreuve autant les autorités que la population. Mise à jour régulière.

La deuxième vague de Covid-19 en 10 graphiques

| 28 Septembre 2020 | 15 minutes

Le 19 septembre dernier, le nombre de personnes infectées par le Covid-19 atteint un record quotidien : près de 1000 cas ont été détectés en une journée. Depuis la réouverture des frontières le 27 juin dernier, les contaminations ne cessent d’augmenter. En comparant avec les données de la première vague, inkyfada revient en chiffres et en graphiques sur la reprise de l'épidémie.

Le système éducatif en chiffres : un secteur qui s’enlise

| 02 Novembre 2018 | 20 minutes
Depuis plusieurs années, les enseignant·es du primaire au secondaire sont régulièrement descendu·es dans la rue. Ils et elles dénoncent leurs conditions de travail mais aussi le besoin de réformer le système éducatif dans son intégralité. Dans la réalité, les changements tardent à se faire sentir. État des lieux, en chiffres.

Kasserine: Un milliard de dinars en suspens

| 18 Octobre 2016 | 15 minutes
Pauvreté, marginalisation, misère, le gouvernorat de Kasserine souffre particulièrement du chômage, de l’absence d’infrastructures et de moyens pour assurer à ses habitants un niveau de vie décent. Pourtant depuis cinq ans, 1900 projets d’une valeur d’un milliard de dinars ont été programmés dans la région, mais ils tardent à voir le jour.