Haïfa Mzalouat

Diplômée en Histoire et en LLCE Arabe, je suis journaliste à la rédaction d'Inkyfada. Je m'intéresse particulièrement aux questions sociales et aux thématiques de la migration.

  • HaifaMz
  • haifa.m@inkyfada.com


rédigés par Haïfa Mzalouat

Sur le chemin de l’école : des enfants en danger et un État absent

19 Février 2019 | Illustrations
Pour beaucoup d’enfants vivant dans les campagnes, aller à l’école est un parcours du combattant. Dès le primaire, ils et elles doivent marcher plusieurs kilomètres, sur des chemins accidentés. À l’échelle du pays, ces élèves seraient entre 25.000 et 30.000 à avoir ces problèmes d’accessibilité.

Implant Files : Prothèses mammaires et tourisme médical, des risques minimisés

07 Janvier 2019 |

Depuis plusieurs années, de nombreux scandales liés aux prothèses mammaires éclatent. Ces implants continuent pourtant à être utilisés, y compris en Tunisie où le tourisme médical se développe. Les patientes sont-elles mises au courant des risques de ce genre d’opération ? Enquête. 

Implant Files : Les dispositifs médicaux en Tunisie, les failles d’un système

25 Novembre 2018 |
Des scandales liés à l’industrie pharmaceutique, il en existe beaucoup, évoquant des médicaments non conformes, des décès suspects, des effets secondaires non maîtrisés, etc. Concernant les dispositifs médicaux, l’opacité règne et les réglementations sont encore plus floues. La Tunisie ne fait pas exception.
Afficher plus de contenu


Autres contributions de Haïfa Mzalouat

Zied, ancien héroïnomane devenu éducateur

24 Mars 2017 | Recherche et interviews
À 30 ans, Zied travaille avec son père, dans les souks de la médina. Il est aussi bénévole dans un centre de jour qui accueille les usagers et usagères de drogues injectables. Il sait ce que c’est, il est passé par là.

Le centre d’écoute, un refuge pour les femmes victimes de violences

13 Août 2016 | Illustrations
Lorsqu’une femme violentée pousse la porte du Centre d’Ecoute et d’Orientation des Femmes Victimes de Violences (CEOFVV), elle est orientée vers une pièce à part. Derrière une porte blanche, couverte de stickers où les mots “Impunité” et “Viol” sont barrés, se trouve une salle d’attente aménagée pour la mettre à l’aise.