Haïfa Mzalouat

Journaliste à la rédaction d'Inkyfada. Je m'intéresse particulièrement aux questions sociales et aux thématiques de la migration.

  • HaifaMz
  • haifa.m@inkyfada.com


rédigés par Haïfa Mzalouat

Covid-19 : Masques, le grand cafouillage des autorités

13 Mai 2020 |

“Après le confinement, tout le monde devra porter des masques”, assurait le ministre de la Santé Abdellatif Mekki le 5 avril, alors que les autorités affirmaient le contraire quelques semaines auparavant. Arrivés tardivement sur le marché, ces dispositifs sont de plus en plus visibles dans les pharmacies et les étals de rue, contrastant avec le manque flagrant au début de l’épidémie. En coulisses, la production est sans cesse retardée et les directives restent floues.

Comment l'Europe contrôle ses frontières en Tunisie ?

20 Mars 2020 |

Entre les multiples programmes de coopération, les accords bilatéraux, les équipements fournis aux gardes-côtes, les pays européens et l'Union européenne investissent des millions d'euros en Tunisie pour la migration. Sous couvert de coopération mutuelle et de “promotion de la mobilité”, la priorité des programmes migratoires européens est avant tout l’externalisation des frontières. En clair.

Tunisair et Ben Ali, un système impuni au service d’un dictateur

31 Janvier 2020 |
Sous la dictature de Zine El Abidine Ben Ali, tous les moyens sont bons pour satisfaire le président et son entourage. Entre 2008 et 2009, Tunisair est au coeur de deux transactions dont les seul·es bénéficiaires ont été la famille présidentielle. Que ce soit pour vendre des actions détenues par la compagnie à destination des proches du président ou pour acquérir un nouvel avion présidentiel dès que le chef d’État l’exige, tout le système est capable de se mettre en branle à la moindre demande. Depuis, Tunisair n’a connu que des difficultés et des pertes et la loi dite de réconciliation a permis d’enterrer ce dossier.
Afficher plus de contenu


Autres contributions de Haïfa Mzalouat

Zied, ancien héroïnomane devenu éducateur

24 Mars 2017 | Recherche et interviews
À 30 ans, Zied travaille avec son père, dans les souks de la médina. Il est aussi bénévole dans un centre de jour qui accueille les usagers et usagères de drogues injectables. Il sait ce que c’est, il est passé par là.