00:00
00:00
00:00
00:00

Le genre dans la langue, entre pouvoir et résistance

Cette série de podcasts propose une plongée dans la langue arabe, à travers le point de vue de journalistes, militantes féministes, traductrices et académiciennes arabophones. À l’occasion d’une série d’ateliers organisés par inkyfada, ces dernières décortiquent la langue et tentent de la déconstruire. Au cœur des rouages linguistiques, elles interrogent les systèmes de domination liés au genre et les différentes manières d’y résister.
31 Mars 2021
series [{"user_id":"1425"}]

Le dernier épisode

La langue arabe inclusive, de la théorie à la pratique

Plus les puristes s’obstinent à maintenir l’arabe littéraire - le “Fus'ha” - dans une forme jugée “plus pure”, plus ils et elles l'empêchent d’évoluer. Car si une langue ne s’adapte pas aux besoins de ses locuteur·trices, elle risque de disparaître.

TOUS LES ÉPISODES

Épisode 3

Le langage, un outil de résistance

Qui possède la langue ? Qui a le droit de se l’approprier ? Masculinisée, la langue est aussi l’appropriation de la langue par les hommes, elle invisibilise les femmes et les minorités de genre. Elles trouvent donc d’autres moyens de se légitimer et donc, de résister.
Épisode 1

Absente dans la langue, invisibilisée dans la réflexion

Comment définir le pouvoir ? Comment se traduit-il dans le langage ? En tant que domination, la violence patriarcale s’exprime aussi à travers la construction de la langue. Masculinisée, celle-ci invisibilise les femmes.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Derrière une loi vitrine, le calvaire des femmes victimes de violences continue

En 2019, le ministère de l’Intérieur a enregistré moins de 3000 plaintes pour violences sexuelles. Malgré l’adoption de la loi 2017-58 “relative à l'élimination de la violence à l’égard des femmes” censée faciliter le processus de plainte, ce parcours reste un calvaire pour de nombreuses victimes.

| ÉPISODE 5

Balek

Qu’est-ce qui lie l'archétype du beau-père, la justice de Dieu et la foi ? C’est l’histoire d’un jeune garçon chassé par un beau-père, qui le menace de mort s’il revient sans “Balek”. Mais personne ne le connaît, et l’enfant se retrouve ainsi à errer de ville en ville, en quête d’un curieux mystère.

| ÉPISODE 4

Je danse, je suis

Au rythme de Bounouara et du Fezzani, nous partons pour un voyage dans lequel nous explorons les histoires que racontent les corps de femmes et d'hommes depuis des générations. Qu'est-ce que la danse folklorique tunisienne ? Peut-on la limiter à ses étiquettes et définitions ? Que raconte cette expression spontanée qui a tissé son tissu d'accumulations temporelles et géographiques, d'introspection culturelle, sociale, économique et politique ?

À PROPOS

inkyfada podcast est la première plateforme entièrement dédiée aux podcasts natifs en Tunisie. Elle a été réalisée par le média inkyfada, avec le support d’inkyLab, son laboratoire de recherche et développement.
Avec l’explosion des podcasts - créations sonores à la demande - à travers le monde, inkyfada s’est lancée dans l’aventure depuis 2017, lorsque l’équipe a réalisé le premier documentaire sonore en Tunisie, en plongeant au coeur de la lutte d’El Kamour, en plein désert.
Depuis, inkyfada podcast réalise de nombreux documentaires, enquêtes, séries de podcasts, articles audios mis en musique et d’autres récits sur des sujets qui soulèvent des problématiques contemporaines, pour une plus grande immersion et une expérience différente.
Tout en proposant des contenus originaux qui diffèrent de par le médium - exclusivement audios - l’équipe d’inkyfada podcast véhicule les valeurs et principes généraux d’inkyfada.com. Elle défend une production engagée, rigoureuse, esthétique et de qualité.
En plus de l’équipe permanente, inkyfada podcast collabore étroitement avec des journalistes, artistes, illustrateur·trices, musicien·nes et autres créateur·trices de contenus, afin de diversifier son offre mais aussi de soutenir la création artistique.
Ces podcasts se différencient des contenus radiophoniques traditionnels par le travail de réalisation et de montage, qui se rapproche plus des techniques cinématographiques, en plus d’être destinés au web, téléchargeables et accessibles à la demande.
Les créations d’inkyfada podcast ont aussi l’originalité de proposer le sous-titrage en français, arabe et anglais de ses contenus audios, qui sont majoritairement en tunisien ou dans la langue privilégiée par les intervenant·es.

En savoir plus