Une campagne électorale hantée par les sondages d’opinion

Depuis le début de la campagne électorale, les instituts de sondage n’ont plus le droit de publier leurs rapports. Malgré cela, ils enchaînent les enquêtes internes pour les candidat·es qui cherchent à connaître leur taux de popularité ou orienter leur discours. Quel est l’impact de ces sondages et comment sont-ils utilisés ? En clair.
| 13 Septembre 2019 | 7 minutes

Les revenantes : retourner en Tunisie après l'État islamique

Au nord de la Syrie, dans le camp Roj, des centaines de femmes sont retenu·es par les forces kurdes, depuis le recul de l’État islamique. Parmi elles, plusieurs Tunisiennes et leurs enfants. Certain·es cherchent à revenir en Tunisie, par tous les moyens.  

| 30 Août 2019 | 15 minutes

Issameddine Fitati

Issameddine Fitati est aide conducteur. Pour avoir révélé les défaillances de la SNCFT, il n’a jamais pu être promu conducteur de train. En 2016, il est même renvoyé des chemins de fer pour avoir divulgué des informations jugées confidentielles par la SNCFT.

| 02 Août 2019 | 9 minutes

Haroun, monteur de films, 1900 dinars par mois

Haroun* est un jeune homme timide et discret. Derrière ses trois écrans d’ordinateur, il monte des films pour le cinéma, des fictions et des documentaires. Il assiste aussi des monteurs et monteuses plus confirmé·es. À 28 ans, il parvient, avec l’ensemble de ses projets, à percevoir en moyenne 1900 dinars par mois. Mais son métier reste précaire, car les missions sont aléatoires et les paiements ne sont généralement versés qu’après des mois de travail.

| 07 Août 2019

Yasmine, assistante en médecine interne, 2400 dinars par mois

Yasmine a 35 ans, elle est célibataire. Après onze années d’études en médecine dont quatre ans comme résidente, elle devient docteure et poursuit son travail en tant qu’assistante en médecine interne dans un hôpital public. Elle vit chez ses parents et parvient ainsi à économiser suffisamment d'argent pour financer ses voyages.
| 29 Juillet 2019

Alya et Bassem, 3400 DT par mois, gagner sa vie derrière un écran

Alya* a 34 ans, elle est mariée et mère d’une fille de quatre mois. Depuis 2014, elle travaille en tant que Community Manager, un métier en vogue en Tunisie, avec l’explosion du digital. Elle estime que ses compétences ne sont pas assez valorisées dans son pays. Pour assurer l’avenir de sa fille, elle n’exclut pas de partir à l’étranger. Elle et son mari gagnent 3400 dinars par mois.
| 24 Août 2018

Signal d'alarme

Accidents mortels, corruption, harcèlement au travail et mauvaise gestion, la Société nationale des Chemins de fer tunisiens a fait l’objet de nombreux scandales ces dernières années. PDG et ministres se succèdent pendant que les cheminot·es lancent l’alerte. Signal d’alarme, une série d’enquêtes documentaires inédites sur une entreprise publique en perdition.

| 15 Février 2019
Thématique

Un système éducatif à bout de souffle

Écoles délabrées, professeur·es sans droits, grèves, échecs ou abandons scolaires... le système éducatif en Tunisie souffre de nombreux maux. Annoncée régulièrement, la réforme du secteur se fait attendre. Dans la réalité, l'égalité des chances de l'enseignement public n'existe que sur le papier et le secteur privé prend de l'ampleur.

Y a-t-il un conducteur dans le train ?

À la SNCFT, les conducteurs avouent manquer de formation pour assurer la sécurité des trains. Après un accident mortel, ils reprennent souvent les commandes du train sans suivi psychologique. En gardant l'anonymat, ils témoignent de leur détresse.
| 10 Juillet 2019 | 11 minutes

Les chiffres alarmants de la pollution de l'air en Tunisie

Particules fines, ozone, soufre… En zone polluée, ces éléments surreprésentés dans l’air font encourir des risques élevés pour la santé et l’environnement. En Tunisie, les mesures de la pollution atmosphérique sont insuffisantes mais révèlent déjà de nombreux dépassements. En clair.

| 04 Juillet 2019 | 15 minutes
IMPLANTFILES

Dispositifs médicaux

La nouvelle enquête mondiale du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) - regroupant plus de 250 journalistes à travers 36 pays - vise à lever le voile sur les failles et les dérives de l’industrie des dispositifs médicaux, dont les ressorts restent méconnus. Inkyfada s’occupe du volet tunisien de ce dossier international.

Infections nosocomiales : un danger de santé public mal maîtrisé

Dans la nuit du 7 au 8 mars 2019, 14 nouveaux-né·es décèdent dans le centre de maternité de l’hôpital La Rabta. D’après l’enquête, ces morts ont été causées par une infection contractée à l’hôpital. Un drame révélateur des conditions d’hygiène et des risques d’infection nosocomiale dans les services hospitaliers tunisiens.  

| 25 Juin 2019 | 15 minutes

À qui profite le contenu des pages Facebook tunisiennes liées à Israël ?

Le 16 mai 2019, Facebook annonce la désactivation de 265 pages ou comptes liés à une société israélienne dont le but est d’influencer l’opinion publique, principalement dans des pays africains. En Tunisie, 11 pages sont concernées. Inkyfada a eu accès à la quasi-totalité du contenu publié par ces pages. À qui profitent-elles ? Un candidat se dégage en particulier. Enquête.

| 03 Juin 2019 | 20 minutes

Survivantes au pied du mont Mghilla

Dans le village de Blahdiya, Fatma se fraie un chemin au milieu de la foule venue présenter ses condoléances. À ses pieds, des tombeaux fraîchement construits serviront de dernière demeure aux victimes de l’accident de Sabbela. Fatma aurait pu être parmi elles, mais le sort en a décidé autrement. Pour cette ouvrière agricole, survivre est une lutte au quotidien.
| 10 Mai 2019 | 15 minutes

Noomen Ben Ayed

Noomen Ben Ayed a alerté ses supérieur·es pendant plusieurs années sur des anomalies dans les achats de wagons, révélant l’existence de matériel hors norme ainsi que des actes de corruption.
| 21 Mars 2019 | 8 minutes
Thématique

Le drame des migrant.es

Face à la fermeture récente de la route grecque à la suite de l’accord UE-Turquie, et à celle de la frontière Maroc-Espagne depuis une décennie, la Libye reste le seul point de départ actif pour mettre le cap sur l’Europe. Mais cette route est aussi la plus dangereuse, que se passe-t-il au milieu de la Méditerranée?

Les négligences de la SNCFT tuent

Le 28 décembre 2016, cinq personnes décèdent dans un bus percuté par un train au passage à niveau de Jbel Jloud dans la banlieue de Tunis. Aucune enquête sérieuse ne sera publiée par le ministère du Transport et la SNCFT concernant les circonstances de l’accident. Ce premier épisode de Signal d’alarme révèle les nombreuses contre-vérités publiées dans le communiqué officiel après l’accident.

| 28 Février 2019 | 12 minutes

L’eau à la source, une corvée quotidienne

Dans la campagne de Siliana, Nejma, mère de famille, passe l’essentiel de ses journées à récolter l’eau d’une source à trois kilomètres de chez elle. C’est le seul moyen qu’elle a pour abreuver sa famille et leur bétail.  

| 12 Mars 2019 | 7 minutes

L’accès à l’eau, une injuste répartition

Selon le dernier rapport de l’Institut national des statistiques (INS), la quasi-totalité de la population tunisienne serait desservie en eau potable. Pourtant, dans certaines zones rurales, près d’un ménage sur deux n’a pas l’eau courante. En clair.
| 06 Mars 2019 | 7 minutes

Violences sexuelles en Ukraine, le long chemin vers la justice

Il y a deux ans, ZERO IMPUNITY mettait la lumière sur les violences sexuelles dans le conflit ukrainien. Elles sont parfois utilisées comme moyen de torture en détention des forces armées envers les civil·es, d’autres fois, passées sous silence lorsque commises proche de la ligne de front. Deux rapports qui lèvent un signal d’alarme sur ces violences ont été publiés par des ONG en 2017. Cela, dans le but d’adapter le code criminel ukrainien aux normes internationales, afin de le rendre fonctionnel en temps de guerre et mettre fin à l’impunité. Malgré les efforts effectués en surface par le gouvernement ukrainien, le réel changement met du temps à arriver.

| 23 Février 2019 | 15 minutes