00:00
00:00
00:00
00:00

Une balle en plein cœur

Dans les épisodes précédents, l’arrivée du cortège funèbre de Helmi sur l’avenue Habib Bourguiba revient souvent. 10 ans après, les circonstances de sa mort et de l’arrivée du cortège devant le ministère de l’Intérieur restent floues. Les témoignages de ses proches, entrecoupés d’extraits des récits précédents, permettent de reconstituer une partie de l’histoire. Celle d’un jeune homme et d’un dictateur aux destins liés.
14 Décembre 2020
series [{"role":"R\u00e9alisation ","user_id":"1303"},{"role":"Accompagnement \u00e9ditorial et voix off","user_id":"1429"},{"user_id":"1473","role":"Enregistrement, habillage sonore et mixage"},{"user_id":"1496,1495","role":"Sous-titrage"},{"user_id":"1363","role":"Illustration"}] https://inkyfada.com/wp-content/uploads/2020/12/tu-etais-ou-le-14-janvier-ep-12-balle-en-plein-coeur-1.mp3 https://inkyfada.com/wp-content/uploads/2021/02/tu-etais-ou-le-14-janvier-ep-12-balle-en-plein-coeur-AR.txt https://inkyfada.com/wp-content/uploads/2020/12/tu-etais-ou-le-14-janvier-ep-12-balle-en-plein-coeur-fr.srt https://inkyfada.com/wp-content/uploads/2021/01/tu-etais-ou-le-14-janvier-ep-12-balle-en-plein-coeur-eng.srt
Une création de
Inkyfada Podcast
Réalisation
Monia Ben Hamadi
Accompagnement éditorial et voix off
Bochra Triki
Enregistrement, habillage sonore et mixage
Oussema Gaidi
Sous-titrage
ons othmani, Brahim Mzoughi
Illustration
Marwen Ben Mustapha

Le dernier épisode de la série "Tu étais où le 14 janvier" revient sur un évènement souvent mentionné dans les récits des épisodes précédents. Le 14 janvier 2011, le cortège funèbre du jeune Helmi, tué par balle la veille, arrive sur  l’avenue Habib Bourguiba.

Cet événement marquera l’élément déclencheur de la répression policière envers les manifestant·es rassemblé·es pour lui rendre un dernier hommage, entraînant sur elles et eux un déferlement de violence. 

Le 13 janvier 2011, en chemin pour rentrer chez elle, Saïda croise son fils Helmi dans la rue. Le jeune homme se dirige avec des ami·es vers Bab Souika, et lui promet de rentrer déjeuner avec elle. Mais Helmi ne reviendra pas.

Au milieu des bombes lacrymogènes, des voitures incendiées et des tirs de policiers, Helmi reçoit une balle en plein cœur et décède quelques heures plus tard. Le soir même, Ben Ali prononcera le célèbre discours qui précédera sa fuite et mettra fin à ses 23 années de dictature.

Dix ans plus tard, Saïda ne sait toujours pas qui a tué son fils. Comme de nombreuses autres familles des martyrs de la révolution, elle attend que justice lui soit rendue.  

À travers les témoignages de Saïda, sa voisine Nejiba, des amis de Helmi ainsi que des témoins présent·es lors des évènements des 13 et 14 janvier, cet épisode tente de mettre en  lumière les zones d’ombres de certains récits officiels, afin de comprendre ce qui s’est réellement passé ce jour-là. 

Tu étais où le 14 janvier ?

En préparation des dix ans de la révolution, Inkyfada revient sur les événements du 14 janvier 2011 à Tunis, à travers des récits personnels d’individus qui y étaient, en proposant une documentation alternative de l’Histoire contemporaine.

Les derniers épisodes

Sur les traces de Lina

"Sur les traces de Lina" raconte à travers le parcours de Lina Ben Mhenni, des fragments de l’Histoire contemporaine de la Tunisie. Sadek Ben Mhenni, Hana Trabelsi, Faten Abdelkefi et Haythem El Mekki se souviennent et témoignent. Ils et elles racontent son militantisme, sa lutte contre la maladie et les traces qu'elle a laissé dans leur mémoire après son décès. Une sélection de ses textes sont lus par Henda Chennaoui et Mariem Mechti.

Regard d'enfant

14 janvier 2011. À l’âge de 12 ans, Saïf est tiraillé entre sa mère et sa grand-mère. L’une est féministe et hostile au régime, alors que l’autre préfère son maintien. Le jour de la fuite de Ben Ali, il* accompagne sa mère - malgré lui - sur l’Avenue. Jusqu’au lendemain matin, il y vivra une expérience qui le marquera à vie.

Sortie de secours

14 janvier 2011. Alaeddine Slim,  producteur et réalisateur de films, descend sur l’Avenue manifester, il ne rentrera chez lui que le lendemain. Ala raconte comment son bureau s’est transformé en refuge pour 57 personnes et comment certain·es d'entre elles et eux se sont retrouvé·es en pleine nuit dans le parking du ministère de l’Intérieur, qui faisait alors office de centre d’arrestation de fortune.

À PROPOS

inkyfada podcast est la première plateforme entièrement dédiée aux podcasts natifs en Tunisie. Elle a été réalisée par le média inkyfada, avec le support d’inkyLab, son laboratoire de recherche et développement.
Avec l’explosion des podcasts - créations sonores à la demande - à travers le monde, inkyfada s’est lancée dans l’aventure depuis 2017, lorsque l’équipe a réalisé le premier documentaire sonore en Tunisie, en plongeant au coeur de la lutte d’El Kamour, en plein désert.
Depuis, inkyfada podcast réalise de nombreux documentaires, enquêtes, séries de podcasts, articles audios mis en musique et d’autres récits sur des sujets qui soulèvent des problématiques contemporaines, pour une plus grande immersion et une expérience différente.
Tout en proposant des contenus originaux qui diffèrent de par le médium - exclusivement audios - l’équipe d’inkyfada podcast véhicule les valeurs et principes généraux d’inkyfada.com. Elle défend une production engagée, rigoureuse, esthétique et de qualité.
En plus de l’équipe permanente, inkyfada podcast collabore étroitement avec des journalistes, artistes, illustrateur·trices, musicien·nes et autres créateur·trices de contenus, afin de diversifier son offre mais aussi de soutenir la création artistique.
Ces podcasts se différencient des contenus radiophoniques traditionnels par le travail de réalisation et de montage, qui se rapproche plus des techniques cinématographiques, en plus d’être destinés au web, téléchargeables et accessibles à la demande.
Les créations d’inkyfada podcast ont aussi l’originalité de proposer le sous-titrage en français, arabe et anglais de ses contenus audios, qui sont majoritairement en tunisien ou dans la langue privilégiée par les intervenant·es.

En savoir plus