00:00
00:00
00:00
00:00

| ÉPISODE 5

Balek

Qu’est-ce qui lie l'archétype du beau-père, la justice de Dieu et la foi ? C’est l’histoire d’un jeune garçon chassé par un beau-père, qui le menace de mort s’il revient sans “Balek”. Mais personne ne le connaît, et l’enfant se retrouve ainsi à errer de ville en ville, en quête d’un curieux mystère.
30 Septembre 2021
series [{"user_id":"1425","role":"R\u00e9alisation"},{"user_id":"1511","role":"Voix off"},{"user_id":"1473","role":"Montage, mixage et habillage sonore"},{"user_id":"1512","role":"Musique"},{"user_id":"1524","role":"Traduction "},{"user_id":"1495","role":"Sous-titrage"},{"user_id":"1519","role":"Illustration"}] https://inkyfada.com/wp-content/uploads/2021/09/Ija-ya-Zmen-EP5-Final-final-finaaaaaaaaaaaaaaaal.mp3 https://inkyfada.com/wp-content/uploads/2021/09/IYZ5_stfr.srt
Une création de
Hazar Abidi
Réalisation
Hazar Abidi
Voix off
Saida Elkhadhra
Montage, mixage et habillage sonore
Oussema Gaidi
Musique
Rehab Hazgui
Traduction
Nour Chaar
Sous-titrage
Brahim Mzoughi
Illustration
Atelier Glibett

Cet épisode raconte les malheurs d’un enfant et de sa mère, qui, après une vie de misère auprès d’un mari et père bûcheron, deviennent veuve et orphelin, tristes et sans le sou. Après sa disparition, la femme se remarie avec un homme violent qui fait de la vie de son beau-fils un enfer.

Un jour, ne voulant plus le voir vivre chez lui, il donne une pièce à l’enfant et le menace de mort s’il revient sans “Balek”; une chose qu’il doit acheter, mais que personne ne sache ce que c’est.

Contée comme toujours par la danseuse populaire Saïda El Khadhra, cette histoire est le fruit d'une tradition orale en perdition.

Le conte est commenté par Hazar Abidi, qui tente de déconstruire les symboles dont il regorge et de questionner les normes qu’il véhicule. Hazar Abidi propose également une analyse des archétypes sur lesquels est bâti le récit : la figure du beau-père, la justice de Dieu et la foi.

Recevez le meilleur d'inkyfada Podcast dans votre boîte mail.

Abonnez-vous à notre Newsletter et recevez notre sélection de podcasts pour ne rien manquer des nouvelles productions !

Désabonnez-vous à tout moment

Ija Ya Zmen

 Ija Ya Zmen est une série de contes tunisiens racontés par Saïda El Khadhra - danseuse et chorégraphe populaire - commentés par Hazar Abidi. Ces contes, faisant partie d’une tradition orale en perdition, ont été récoltés par l’équipe d’inkyfada podcast dans le but de les conserver et leur donner une lecture sociologique, anthropologique, féministe et décalée.

Les derniers épisodes

| ÉPISODE 4

Snad et la femme-colombe

Quel est le point commun entre la mer, le syndrome de Stockholm et les "barbares" ? C’est l’histoire de Snad, fils d’un sultan et passionné par la mer. Lors d’un voyage, il rencontre une femme-colombe qu’il capture et en fait sa compagne, avant que celle-ci ne parvienne à s’échapper. Lancé à sa recherche, Snad doit se confronter à une civilisation étrange et effrayante.

| ÉPISODE 3

Wachma Bent El Hattab

Saïda El Khadhra raconte l’histoire à la fois tragique et attachante d’un bûcheron et de son chien et celle de  Wachma, la fille du bûcheron, ses aventures et son histoire d’amour avec un métamorphe qui va changer sa vie. On y retrouve les  concepts d'héritage et du karma, de la notion des âmes sœurs et du destin, ainsi que celle des métamorphes et la représentation des chiens dans nos cultures.

| ÉPISODE 2

Ali Weld Essoltane

Dans ce deuxième épisode, Saida El Khadhra, danseuse et chorégraphe populaire, raconte les aventures de Ali, fils de Sultan, parti en expédition et mis en garde par son père contre le danger de l’ogresse. Terrifié, enlevé par l’ogresse qui s’éprend de lui puis séquestré, l’histoire de Ali Weld Essoltane regorge d’éléments et de symboles qui contribuent à instaurer des normes sociales et à les maintenir.

À PROPOS

inkyfada podcast est la première plateforme entièrement dédiée aux podcasts natifs en Tunisie. Elle a été réalisée par le média inkyfada, avec le support d’inkyLab, son laboratoire de recherche et développement.
Avec l’explosion des podcasts - créations sonores à la demande - à travers le monde, inkyfada s’est lancée dans l’aventure depuis 2017, lorsque l’équipe a réalisé le premier documentaire sonore en Tunisie, en plongeant au coeur de la lutte d’El Kamour, en plein désert.
Depuis, inkyfada podcast réalise de nombreux documentaires, enquêtes, séries de podcasts, articles audios mis en musique et d’autres récits sur des sujets qui soulèvent des problématiques contemporaines, pour une plus grande immersion et une expérience différente.
Tout en proposant des contenus originaux qui diffèrent de par le médium - exclusivement audios - l’équipe d’inkyfada podcast véhicule les valeurs et principes généraux d’inkyfada.com. Elle défend une production engagée, rigoureuse, esthétique et de qualité.
En plus de l’équipe permanente, inkyfada podcast collabore étroitement avec des journalistes, artistes, illustrateur·trices, musicien·nes et autres créateur·trices de contenus, afin de diversifier son offre mais aussi de soutenir la création artistique.
Ces podcasts se différencient des contenus radiophoniques traditionnels par le travail de réalisation et de montage, qui se rapproche plus des techniques cinématographiques, en plus d’être destinés au web, téléchargeables et accessibles à la demande.
Les créations d’inkyfada podcast ont aussi l’originalité de proposer le sous-titrage en français, arabe et anglais de ses contenus audios, qui sont majoritairement en tunisien ou dans la langue privilégiée par les intervenant·es.

En savoir plus