00:00
00:00
00:00
00:00

| ÉPISODE 4

Snad et la femme-colombe

Quel est le point commun entre la mer, le syndrome de Stockholm et les "barbares" ? C’est l’histoire de Snad, fils d’un sultan et passionné par la mer. Lors d’un voyage, il rencontre une femme-colombe qu’il capture et en fait sa compagne, avant que celle-ci ne parvienne à s’échapper. Lancé à sa recherche, Snad doit se confronter à une civilisation étrange et effrayante.
05 Août 2021
series [{"user_id":"1425","role":"R\u00e9alisation"},{"user_id":"1511","role":"Voix-off"},{"user_id":"1473","role":"Montage, mixage et habillage sonore"},{"user_id":"1512","role":"Musique"},{"user_id":"1429","role":"Accompagnement \u00e9ditorial "},{"user_id":"1519","role":"Illustration"}] https://inkyfada.com/wp-content/uploads/2021/08/Podcast-Ija-ya-Zmen-EP4-Complet.mp3 Ija Ya Zmen | Épisode 4: Snad et la femme-colombe - إيجا يا زمان | الحلقة 4: أمير السند والمرأة الحمامة Épisode 4: Snad et la femme-colombe - الحلقة 4: أمير السند والمرأة الحمامة Quel est le point commun entre la mer, le syndrome de Stockholm et les "barbares" ? C’est l’histoire de Snad, fils d’un sultan et passionné par la mer. Lors d’un voyage, il rencontre une femme-colombe qu’il capture et en fait sa compagne, avant que celle-ci ne parvienne à s’échapper. Lancé à sa recherche, Snad doit se confronter à une civilisation étrange et effrayante. ما هو القاسم المشترك بين البحر ومتلازمة ستوكهولم وبلاد الشاق واق ؟ إنها قصة الأمير سند، ابن السلطان وعاشق البحر. خلال رحلة عبر البحار، وقع الأمير على امرأة حمامة فاتخذها رفيقة له ولكن ما لبثت أن فرت منه. انطلق في آثارها يبحث عنها ليجد نفسه في حضارة غريبة ومريبة.
Une création de
Inkyfada Podcast
Réalisation
Hazar Abidi
Voix-off
Saida Elkhadhra
Montage, mixage et habillage sonore
Oussema Gaidi
Musique
Rehab Hazgui
Accompagnement éditorial
Bochra Triki
Illustration
Atelier Glibett

Raconté par Saïda El Khadhra, cet épisode nous emmène au royaume de Snad, où après de longues années d’attente le bon et charitable sultan devient enfin père d’un fils tant attendu. Il décide de le nommer Snad, en hommage à son royaume qu’il aime tant.

En grandissant, le jeune prince, fasciné par la mer, annonce à son père qu’il rêve de naviguer vers de lointaines contrées. Son père refuse, par peur des pirates et des tempêtes, mais plus les années passent plus la tentation est grande. Le fils finit donc par partir avec son navire et ses matelots. 

Mais bientôt, une tempête emporte tout, sauf le prince qui s’échoue sur une île déserte où il fait la connaissance de colombes couronnées de pierres précieuses. Le prince découvre vite qu’une fois leurs couronnes ôtées, les colombes se transforment en femmes. Il décide alors de cacher la couronne de la plus belle d’entre elles, et de retourner dans son pays avec sa captive.

Un jour, la femme-colombe trouve une ruse pour lui faire avouer la cachette de sa couronne, et parvient à s’enfuir. Snad décide de partir à sa quête, et commence alors une épopée où le prince se retrouve confronté à une civilisation étrange et inconnue.

Dans cet épisode, Hazar Abidi analyse le conte en questionnant l’imaginaire relié à la mer et ses symboliques, et la récurrence du syndrome de Stockholm dans les récits amoureux. L’analyse se penche également sur l’image des “barbares”, ces étrangers dont la rencontre ne peut que laisser des traces.

Ija Ya Zmen

 Ija Ya Zmen est une série de contes tunisiens racontés par Saïda El Khadhra - danseuse et chorégraphe populaire - commentés par Hazar Abidi. Ces contes, faisant partie d’une tradition orale en perdition, ont été récoltés par l’équipe d’inkyfada podcast dans le but de les conserver et leur donner une lecture sociologique, anthropologique, féministe et décalée.

Les derniers épisodes

| ÉPISODE 6

Le berger et les 100 mensonges

Un Sultan lance un gage. Il offre la main de sa fille et la moitié de son royaume à quiconque arrive à lui raconter une histoire contenant cent mensonges, au risque de se retrouver attaché cent heures, à un arbre pour être battu cent coups si les conditions ne sont pas remplies. Voilà qu'un berger entend parler du gage et décide d'y participer avec une histoire.

| ÉPISODE 5

Balek

Qu’est-ce qui lie l'archétype du beau-père, la justice de Dieu et la foi ? C’est l’histoire d’un jeune garçon chassé par un beau-père, qui le menace de mort s’il revient sans “Balek”. Mais personne ne le connaît, et l’enfant se retrouve ainsi à errer de ville en ville, en quête d’un curieux mystère.

| ÉPISODE 3

Wachma Bent El Hattab

Saïda El Khadhra raconte l’histoire à la fois tragique et attachante d’un bûcheron et de son chien et celle de  Wachma, la fille du bûcheron, ses aventures et son histoire d’amour avec un métamorphe qui va changer sa vie. On y retrouve les  concepts d'héritage et du karma, de la notion des âmes sœurs et du destin, ainsi que celle des métamorphes et la représentation des chiens dans nos cultures.

À PROPOS

inkyfada podcast est la première plateforme entièrement dédiée aux podcasts natifs en Tunisie. Elle a été réalisée par le média inkyfada, avec le support d’inkyLab, son laboratoire de recherche et développement.
Avec l’explosion des podcasts - créations sonores à la demande - à travers le monde, inkyfada s’est lancée dans l’aventure depuis 2017, lorsque l’équipe a réalisé le premier documentaire sonore en Tunisie, en plongeant au coeur de la lutte d’El Kamour, en plein désert.
Depuis, inkyfada podcast réalise de nombreux documentaires, enquêtes, séries de podcasts, articles audios mis en musique et d’autres récits sur des sujets qui soulèvent des problématiques contemporaines, pour une plus grande immersion et une expérience différente.
Tout en proposant des contenus originaux qui diffèrent de par le médium - exclusivement audios - l’équipe d’inkyfada podcast véhicule les valeurs et principes généraux d’inkyfada.com. Elle défend une production engagée, rigoureuse, esthétique et de qualité.
En plus de l’équipe permanente, inkyfada podcast collabore étroitement avec des journalistes, artistes, illustrateur·trices, musicien·nes et autres créateur·trices de contenus, afin de diversifier son offre mais aussi de soutenir la création artistique.
Ces podcasts se différencient des contenus radiophoniques traditionnels par le travail de réalisation et de montage, qui se rapproche plus des techniques cinématographiques, en plus d’être destinés au web, téléchargeables et accessibles à la demande.
Les créations d’inkyfada podcast ont aussi l’originalité de proposer le sous-titrage en français, arabe et anglais de ses contenus audios, qui sont majoritairement en tunisien ou dans la langue privilégiée par les intervenant·es.

En savoir plus