00:00
00:00
00:00
00:00

Derrière une loi vitrine, le calvaire des femmes victimes de violences continue

En 2019, le ministère de l’Intérieur a enregistré moins de 3000 plaintes pour violences sexuelles. Malgré l’adoption de la loi 2017-58 “relative à l'élimination de la violence à l’égard des femmes” censée faciliter le processus de plainte, ce parcours reste un calvaire pour de nombreuses victimes.
06 Octobre 2021
inkystories [{"user_id":"1510","role":"Traduction et voix"},{"user_id":"1459","role":"Article"},{"user_id":"1473","role":"Montage, mixage et habillage sonore"},{"user_id":"1429","role":"Enregistrement"},{"user_id":"1517","role":"Musique"}] https://inkyfada.com/wp-content/uploads/2021/10/Inkystories-Violence-Femmes_mixdown.mp3 https://inkyfada.com/wp-content/uploads/2021/10/inkystories_violencesFemmes.srt https://inkyfada.com/wp-content/uploads/2021/10/inkystories_violencesFemmes_fr.srt
Une création de
Inkyfada Podcast
Traduction et voix
Dhia Bousselmi
Article
Noujoud Rejbi
Montage, mixage et habillage sonore
Oussema Gaidi
Enregistrement
Bochra Triki
Musique
Omar Aloulou

[Cet article a été traduit et lu en tunisien]  

Adoptée en août 2017, la loi n°2017-58 relative à “l'élimination de la violence à l’égard des femmes” est censée faciliter le processus judiciaire pour les femmes victimes de violence. 

Mais dans les faits, l’application de cette loi n’est pas à la hauteur de ses ambitions sur le papier.

Recevez le meilleur d'inkyfada Podcast dans votre boîte mail.

Abonnez-vous à notre Newsletter et recevez notre sélection de podcasts pour ne rien manquer des nouvelles productions !

Désabonnez-vous à tout moment

La plupart des plaintes concernent des violences sexuelles et/ou verbales, que nombre d'agent·es de police et de juges continuent de minimiser, voire de justifier.  

Manque d'information à destination des victimes, manque de moyens des structures de prise en charge, manque de formation des agent·es spécialisé·es... Les obstacles matériels et humains sont nombreux et le dépôt d’une plainte se révèle être une véritable épreuve pour les femmes victimes de violences.  

A travers des témoignages de femmes victimes de violence et de personnes impliquées dans leur prise en charge, inkyfada souligne la défaillance du système socio-juridique censé protéger les femmes et punir les agresseurs.

À PROPOS

inkyfada podcast est la première plateforme entièrement dédiée aux podcasts natifs en Tunisie. Elle a été réalisée par le média inkyfada, avec le support d’inkyLab, son laboratoire de recherche et développement.
Avec l’explosion des podcasts - créations sonores à la demande - à travers le monde, inkyfada s’est lancée dans l’aventure depuis 2017, lorsque l’équipe a réalisé le premier documentaire sonore en Tunisie, en plongeant au coeur de la lutte d’El Kamour, en plein désert.
Depuis, inkyfada podcast réalise de nombreux documentaires, enquêtes, séries de podcasts, articles audios mis en musique et d’autres récits sur des sujets qui soulèvent des problématiques contemporaines, pour une plus grande immersion et une expérience différente.
Tout en proposant des contenus originaux qui diffèrent de par le médium - exclusivement audios - l’équipe d’inkyfada podcast véhicule les valeurs et principes généraux d’inkyfada.com. Elle défend une production engagée, rigoureuse, esthétique et de qualité.
En plus de l’équipe permanente, inkyfada podcast collabore étroitement avec des journalistes, artistes, illustrateur·trices, musicien·nes et autres créateur·trices de contenus, afin de diversifier son offre mais aussi de soutenir la création artistique.
Ces podcasts se différencient des contenus radiophoniques traditionnels par le travail de réalisation et de montage, qui se rapproche plus des techniques cinématographiques, en plus d’être destinés au web, téléchargeables et accessibles à la demande.
Les créations d’inkyfada podcast ont aussi l’originalité de proposer le sous-titrage en français, arabe et anglais de ses contenus audios, qui sont majoritairement en tunisien ou dans la langue privilégiée par les intervenant·es.

En savoir plus