00:00
00:00
00:00
00:00

| ÉPISODE 1

El Borrache : quand chantent les femmes

Le Borrache, est-ce juste un héritage que les femmes se transmettent spontanément, ou est-ce une manière de se réapproprier une liberté confisquée par une culture masculine? Ce podcast évoque une expression culturelle artistique choisie par les femmes des régions du sud et de l'ouest de la Tunisie. Une expression profondément ancrée dans sa profondeur historique et sa portée géographique. 
31 Mars 2021
series [{"user_id":"1499","role":"R\u00e9alisation"},{"user_id":"1473","role":"Montage - Mixage - Habillage sonore"},{"user_id":"1429","role":"Accompagnement \u00e9ditorial"},{"user_id":"1487","role":"Illustration"}] https://inkyfada.com/wp-content/uploads/2021/03/Tbarbiche-Episode-1-Borrache.mp3 https://inkyfada.com/wp-content/uploads/2021/03/Tbarbich-episode-1-borrache-ar.srt https://inkyfada.com/wp-content/uploads/2021/03/Tbarbich-episode-1-borrache-fr.srt Tbarbich | Épisode 1: El Borrache : quand chantent les femmes - تبربيش | الحلقة 1: البُرّاش: عندما تغني النساء Épisode 1: El Borrache : quand chantent les femmes - الحلقة 1: البُرّاش: عندما تغني النساء Le Borrache, est-ce juste un héritage que les femmes se transmettent spontanément, ou est-ce une manière de se réapproprier une liberté confisquée par une culture masculine? Ce podcast évoque une expression culturelle artistique choisie par les femmes des régions du sud et de l'ouest de la Tunisie. Une expression profondément ancrée dans sa profondeur historique et sa portée géographique.  البراش، هل هو مجرد إرث تتناقله النساء بصورة عفوية، أم هي محاولة استرداد لجانب من حرية استلبته ثقافة ذكورية؟ هذا البودكاست هو محاولة لاستحضار تعبيرة ثقافية فنية، اختصت بها النساء في مناطق الجنوب والشريط الغربي بتونس، تعبيرة موغلة في عمقها التاريخي و امتدادها الجغرافي. وهو محاولة في تبيين ملامحها و جذورها، وتساؤل متواصل في عمقها و رمزيتها.
Une création de
Rabeb Srairi
Réalisation
Rabeb Srairi
Montage - Mixage - Habillage sonore
Oussema Gaidi
Accompagnement éditorial
Bochra Triki
Illustration
Tayma Ben Ahmed

“El Borrache” a bercé l’enfance de Rabeb Srairi. Ces vers courts, avec une percussion légère, sont chantés par des femmes vivant en milieu rural. Que raconte-t-il ? D’où vient-il ?

Pour comprendre, Rabeb Srairi est allée à la rencontre de ces femmes et de spécialistes. Elle a découvert que le Bourrache, au-delà de l’expression d’un chant populaire, disait aussi des positions politiques, privées et publiques. Certaines de ces chansons véhiculent parfois des messages de liberté et de révolte.

Et si le Bourrache était aussi une manière de se réapproprier une liberté confisquée par une culture masculine ?

Invité·es de l'épisode :

Ali Saidane: chercheur spécialiste en patrimoine

Jlidi Laouini: poète et parolier

Aicha Jebahi: poétesse et chanteuse populaire

Faouzia Harrabi: poétesse et chanteuse populaire

Halima Ziada: une Amazigh de Zraoua, Tunisie

Zohra Lajnef: artiste et professeure de musique

Manoubia Harmi: responsable des bibliothèques et des archives au Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes, Ennejma Ezzahra

Tbarbich

Tbarbich, la série mensuelle qui nous plonge au coeur de la culture populaire tunisienne et dans ses différentes expressions. Contes, chansons, danses et personnages, découvrez des histoires éparpillées dans les recoins des mémoires. 

Les derniers épisodes

| ÉPISODE 12

"La vie passe comme un torrent"

La mémoire musicale tunisienne regorge d'artistes et d'interprètes juifs qui ont marqué par leurs œuvres la musique tunisienne contemporaine au début du vingtième. Des œuvres qui restent immortalisées dans le répertoire musical en dépit des préjugés de l'histoire et de la société et des représentations du pouvoir intellectuel et politique.

| ÉPISODE 11

La rue de l’Amour

L’amour est une véritable source d’inspiration des poètes. C’est la voix des chanteurs, le rythme des danseurs et la raison d’être des peuples. L'amour dans le folklore tunisien est influencé par le contexte géographique du nord comme du sud du pays. Il reflète les perspectives culturelles et historiques et retrace leur développement au fil du temps.

| ÉPISODE 10

Le Salhi : Le chant des steppes

Al-Salhi est une figure du folklore tunisien, dotée d'une forte personnalité, qui foisonne dans la mémoire collective. Il s'agit d'un monument vivant qui retrace et illustre les détails de la vie quotidienne dans sa simplicité et sa complexité, ainsi que les événements et les sentiments.

À PROPOS

inkyfada podcast est la première plateforme entièrement dédiée aux podcasts natifs en Tunisie. Elle a été réalisée par le média inkyfada, avec le support d’inkyLab, son laboratoire de recherche et développement.
Avec l’explosion des podcasts - créations sonores à la demande - à travers le monde, inkyfada s’est lancée dans l’aventure depuis 2017, lorsque l’équipe a réalisé le premier documentaire sonore en Tunisie, en plongeant au coeur de la lutte d’El Kamour, en plein désert.
Depuis, inkyfada podcast réalise de nombreux documentaires, enquêtes, séries de podcasts, articles audios mis en musique et d’autres récits sur des sujets qui soulèvent des problématiques contemporaines, pour une plus grande immersion et une expérience différente.
Tout en proposant des contenus originaux qui diffèrent de par le médium - exclusivement audios - l’équipe d’inkyfada podcast véhicule les valeurs et principes généraux d’inkyfada.com. Elle défend une production engagée, rigoureuse, esthétique et de qualité.
En plus de l’équipe permanente, inkyfada podcast collabore étroitement avec des journalistes, artistes, illustrateur·trices, musicien·nes et autres créateur·trices de contenus, afin de diversifier son offre mais aussi de soutenir la création artistique.
Ces podcasts se différencient des contenus radiophoniques traditionnels par le travail de réalisation et de montage, qui se rapproche plus des techniques cinématographiques, en plus d’être destinés au web, téléchargeables et accessibles à la demande.
Les créations d’inkyfada podcast ont aussi l’originalité de proposer le sous-titrage en français, arabe et anglais de ses contenus audios, qui sont majoritairement en tunisien ou dans la langue privilégiée par les intervenant·es.

En savoir plus