00:00
00:00
00:00
00:00

De longs délais et un droit perdu

La lenteur des jugements et l’impact sur les droits des justiciables, dans un cycle sans fin de procédures à durée indéterminée, figurent parmi les accusations qui pèsent actuellement sur le système judiciaire tunisien, portant ainsi atteinte à l'efficacité de la justice auprès des plaignant·es et fragilisant leur confiance dans le système.
31 Octobre 2022
series [{"user_id":"1550,1542","role":"Accompagnement \u00c9ditorial"},{"user_id":"1473","role":"Montage, Habillage Sonore; Mixage"},{"user_id":"1408","role":"Illustration"}] https://inkyfada.com/wp-content/uploads/2022/10/Podcast-Justice-au-bord-du-précipice-Épisode-1-De-longs-délais-et-un-droit-perdu-قضاء-على-شفير-العدالة-الحلقة-1-زمن-التقاضي،-آجال-تقتل-الحق-.mp3 https://inkyfada.com/wp-content/uploads/2022/11/Podcast-Juges-Ep-1-ENG-SUBS.srt Justice au bord du précipice | Épisode 1: De longs délais et un droit perdu - قضاء على شفير العدالة | الحلقة 1: زمن التقاضي، آجال تقتل الحق Épisode 1: De longs délais et un droit perdu - الحلقة 1: زمن التقاضي، آجال تقتل الحق من بين الاتهامات التي يواجهها القضاء التونسي اليوم التباطؤ في البت في القضايا والتأجيل المستمر لإرجاع الحقوق إلى أصحابها في دوامة لامتناهية من اجراءات غير محددة بمدة معينة، ما قلص من نجاعة العدالة بالنسبة للمتقاضين.ات وجعل ثقتهم بها تهتز.
La lenteur des jugements et l’impact sur les droits des justiciables, dans un cycle sans fin de procédures à durée indéterminée, figurent parmi les accusations qui pèsent actuellement sur le système judiciaire tunisien, portant ainsi atteinte à l'efficacité de la justice auprès des plaignant·es et fragilisant leur confiance dans le système.
Une création de
Yacemine Dhaouadi
Accompagnement Éditorial
Emna Chebaane, Shaden Gannam
Montage, Habillage Sonore; Mixage
Oussema Gaidi
Illustration
Hathemi Smedhi

"Rien n'entrave la justice autant que la lenteur ", affirme Ahmed Souab, avocat et ancien juge, au sujet de l'impact de la lenteur des procédures judiciaires sur les justiciables.

Les professionnel·les de la justice expliquent cette situation par plusieurs facteurs restés inchangés, et ce malgré le besoin pressant de fournir une justice efficace à tous les citoyen·nes.

Dans le premier épisode du podcast "Justice au bord du précipice", des juges et des avocat·es partagent une vision commune sur les causes derrière la lenteur des procédures judiciaires. Celles-ci sont souvent associées aux procédures préliminaires qui, dans bien des cas, nécessitent beaucoup de temps pour réunir les preuves nécessaires, ainsi qu'au manque de ressources humaines face au nombre d’affaires existantes.

Recevez le meilleur d'inkyfada Podcast dans votre boîte mail.

Abonnez-vous à notre Newsletter et recevez notre sélection de podcasts pour ne rien manquer des nouvelles productions !

Désabonnez-vous à tout moment

Justice au bord du précipice

Le podcast, "Justice au bord du précipice", explore, en six épisodes, le système judiciaire et sa relation avec les citoyen·nes et le pouvoir exécutif. Les discussions portent sur la durée des procédures, l’infrastructure, le code de procédure pénale et la relation entre les juges et les forces de l'ordre. Le podcast aborde également les récentes révocations de certain·es juges et l'émergence de nouveaux textes relatifs au fonctionnement de la justice, à savoir le cinquième chapitre de la nouvelle constitution, qui porte sur la fonction juridictionnelle, et la loi sur la réconciliation pénale.

Les derniers épisodes

Justice involontaire

Dans cet épisode du podcast "La justice au bord du précipice", la relation entre les juges et les forces de l'ordre est passée au crible. Souvent critiquée pour son caractère utilitaire, le lien entre ces pouvoirs judiciaire et sécuritaire implique de nombreux enjeux, décortiqués par nos invité·es.

Code de procédure pénale, guillotine de la liberté

La justice pénale tunisienne est très critiquée. Le système est accusé de renforcer le pouvoir exécutif, de priver les citoyens d'accéder à des procès équitables qui garantissent leurs droits et leur dignité, et de présumer leur innocence jusqu'à preuve du contraire.

Des structures délabrées, un appareil judiciaire boiteux

Cet épisode met l’accent sur l'infrastructure défectueuse des tribunaux tunisiens et le système de formation des magistrat·es, qui font l'objet de nombreuses plaintes et auxquels beaucoup reprochent d'entraver le cours de la justice et de réduire son efficacité.

À PROPOS

inkyfada podcast est la première plateforme entièrement dédiée aux podcasts natifs en Tunisie. Elle a été réalisée par le média inkyfada, avec le support d’inkyLab, son laboratoire de recherche et développement.
Avec l’explosion des podcasts - créations sonores à la demande - à travers le monde, inkyfada s’est lancée dans l’aventure depuis 2017, lorsque l’équipe a réalisé le premier documentaire sonore en Tunisie, en plongeant au coeur de la lutte d’El Kamour, en plein désert.
Depuis, inkyfada podcast réalise de nombreux documentaires, enquêtes, séries de podcasts, articles audios mis en musique et d’autres récits sur des sujets qui soulèvent des problématiques contemporaines, pour une plus grande immersion et une expérience différente.
Tout en proposant des contenus originaux qui diffèrent de par le médium - exclusivement audios - l’équipe d’inkyfada podcast véhicule les valeurs et principes généraux d’inkyfada.com. Elle défend une production engagée, rigoureuse, esthétique et de qualité.
En plus de l’équipe permanente, inkyfada podcast collabore étroitement avec des journalistes, artistes, illustrateur·trices, musicien·nes et autres créateur·trices de contenus, afin de diversifier son offre mais aussi de soutenir la création artistique.
Ces podcasts se différencient des contenus radiophoniques traditionnels par le travail de réalisation et de montage, qui se rapproche plus des techniques cinématographiques, en plus d’être destinés au web, téléchargeables et accessibles à la demande.
Les créations d’inkyfada podcast ont aussi l’originalité de proposer le sous-titrage en français, arabe et anglais de ses contenus audios, qui sont majoritairement en tunisien ou dans la langue privilégiée par les intervenant·es.

En savoir plus