25 juillet, les pleins pouvoirs aux mains de Kaïs Saied

Le 25 juillet 2021, le président de la République Kaïs Saied active l'article 80, limoge le Chef du gouvernement, suspend toutes les activités de l'Assemblée et prend les pleins pouvoirs. Quels sont les enjeux d'une telle décision ? Quelles sont les dérives possibles ? inkyfada revient sur les conséquences et les incertitudes du 25 juillet.

Moteur de recherche des décrets présidentiels émis depuis le 25 juillet

| 22 Septembre 2021 | 20 minutes
Depuis l’activation de l’article 80 et le gel des les activités parlementaires par Kaïs Saïed, toute nouvelle décision est communiquée uniquement par décret présidentiel. Inkyfada a développé un moteur de recherche interactif, rassemblant toutes les décisions présidentielles présentes sur le portail officiel de la République tunisienne. Ce moteur de recherche permet également de les trier en fonction du type de mesure, de la date de publication et des institutions concernées. Données mises à jour régulièrement.   

Fermeture des locaux d’Al Jazeera : des raisons obscures et un déni de responsabilité

| 06 Août 2021 | 7 minutes
Le 26 juillet 2021, les forces de l’ordre procèdent à la fermeture des locaux de la chaîne qatarie Al Jazeera à Tunis, dès le lendemain de l’annonce faite par Kaïs Saïed, président de la République, d’activer l’article 80 de la Constitution. Les journalistes de la chaîne ainsi que celles et ceux perçu·es comme étant ses employé·es sont ainsi empêché·es de faire leur travail. Avec le flou dans lequel baignent la Présidence et le ministère de l'Intérieur, la source de cette décision demeure obscure.  

Suivez l'évolution de la position des député·es concernant la décision de Kaïs Saied

| 30 Juillet 2021 | 5 minutes
Les blocs parlementaires et député·es se sont largement positionné·es, après la décision de Kaïs Saied de recourir à l'article 80 de la Constitution et de suspendre les travaux de l'Assemblée. Ces positions ont parfois évolué en l'espace de quelques jours. Inkyfada a fait le suivi. 

Sans Cour constitutionnelle, “nous n’avons pas de garde-fou contre l’autoritarisme”

| 29 Juillet 2021 | 7 minutes
Le 25 juillet 2021, le président Kaïs Saied s’est emparé de l’Article 80 de la Constitution pour déclarer l’état d’exception. Si elle est saisie, la Cour constitutionnelle est alors la seule à pouvoir statuer sur le maintien ou non d’une telle situation. Mais cet organe, prévu pour arbitrer les conflits institutionnels, n'a jamais vu le jour. 

Comment Kaïs Saïed a utilisé l'article 80 ? Comparaison entre le texte et le discours.

| 28 Juillet 2021 | 5 minutes
Le 25 juillet au soir, Kaïs Saïed a annoncé l'application de l'article 80 de la Constitution. Cet article permet d'instaurer un état d'exception dans le cas d'un "péril imminent". Inkyfada a établi une comparaison entre le texte et le discours du président de la République.