00:00
00:00
00:00
00:00

Ben Ali Hrab

14 janvier 2011. Imed se rend à la manifestation au centre-ville de Tunis pour protester contre la dictature de Ben Ali. À la nuit tombée et en plein couvre feu, il entend un homme crier dans la rue. “Ben Ali Hrab”, “Ben Ali s’est enfui”. Cet homme, c’est Abdennaceur Laouini, avocat connu du milieu militant. Imed le rejoint et décide de le filmer avec son téléphone la vidéo qui deviendra un symbole de la révolution.
18 Novembre 2020
series [{"start":""}] [[]] https://inkyfada.com/wp-content/uploads/2020/01/tu-etais-ou-le-14janvier-ep1-ben-ali-hrab.mp3 https://inkyfada.com/wp-content/uploads/2020/01/14.01-Ben-Ali-hrab-Ep-1-SRT-VAR-7.srt https://inkyfada.com/wp-content/uploads/2020/01/Podcast-14.01-Ep-1-Ben-Ali-hrab-SRT-Version-finale-4.srt https://inkyfada.com/wp-content/uploads/2020/05/Podcast-14.01-Ep-1-Ben-Ali-hrab-SRT-ENGLISH.srt

Une création de

La rédaction

RÉALISATION - MONTAGE

Monia Ben Hamadi

RÉALISATION - MONTAGE

Hazar Abidi

RÉALISATION - MONTAGE

Bochra Triki

MIXAGE

Yassine Kawana

MUSIQUE ET DESIGN SONORE

Oussema Gaidi

SOUS-TITRAGE

Haïfa Mzalouat

SOUS-TITRAGE

Aymen Touihri

ILLUSTRATION

Marwen Ben Mustapha

DESIGN

Malek Khadhraoui

DÉVELOPPEMENT

Aymen Jerbi

14 janvier 2011. l’UGTT appelle à la grève générale et à la manifestation au centre-ville de Tunis pour protester contre la dictature de Ben Ali. Comme des milliers de Tunisien·nes, Imed s’y rend. Sur place, il retrouve son ami de longue date Zein. Au début, l’ambiance est festive sur l’avenue Habib Bourguiba et les deux amis ont soif. En cherchant de l’eau, ils décident finalement d’aller prendre un verre dans un bar, rue de Marseille. 

À leur sortie, ils se retrouvent face à un paysage apocalyptique. Les premiers gaz lacrymogènes sont lancés par les policiers, la foule panique et se disperse. Malgré les barrages, Imed et Zein décident de se réfugier chez le second qui habite au-dessus de L’Univers, un bar mythique de l’avenue Habib Bourguiba. 

À 17h, un couvre-feu est imposé laissant les rues vides. À la télévision, les médias annoncent la fuite de Ben Ali vers une destination encore inconnue. À la nuit tombée, Imed entend un homme crier dans la rue. “Ben Ali Hrab”, “Ben Ali s’est enfui”. Sa voix déchire le silence de l’Avenue.

Cet homme, c’est Abdennaceur Laouini, avocat connu du milieu militant. Par ce geste, il défie les interdits et sort exprimer sa joie après la fuite du dictateur. Imed le rejoint et décide de le filmer avec son téléphone, pendant quelques minutes sa main se fige et il observe la scène avec stupeur et admiration. Une scène paradoxale selon Imed puisqu’elle contraste avec la crainte ressentie à ce moment-là, accentuée par l’imposition d’un couvre-feu. 

Aux fenêtres donnant sur l’Avenue, de nombreuses personnes assistent à la scène, partagées entre l’enthousiasme et l’inquiétude, sans oser sortir. Imed et ses ami·es se retrouvent donc seul·es sur l’Avenue. 

Le lendemain matin, Imed retourne chez lui et décide de partager sa vidéo. Il ne s’attendait pas à ce que, en l’espace de quelques heures, elle soit visionnée des milliers de fois, avant de faire le tour du monde et d’être reprise par plusieurs médias. 

Cette vidéo a permis d’immortaliser un moment clé de la révolution tunisienne, devenue un des symboles de cette journée historique.

14 janvier 2011. l’UGTT appelle à la grève générale et à la manifestation au centre-ville de Tunis pour protester contre la dictature de Ben Ali. Comme des milliers de Tunisien·nes, Imed s’y rend. À 17h, un couvre-feu est imposé laissant les rues vides. À la nuit tombée, Imed entend un homme crier dans la rue. “Ben Ali Hrab”, “Ben Ali s’est enfui”. Sa voix déchire le silence de l’Avenue. Cet homme, c’est Abdennaceur Laouini, avocat connu du milieu militant. Par ce geste, il défie les interdits et sort exprimer sa joie après la fuite du dictateur. Imed le rejoint et décide de le filmer avec son téléphone, pendant quelques minutes sa main se fige et il observe la scène avec stupeur et admiration.

Tu étais où le 14 janvier?

Pendant un an, en préparation des dix ans de la révolution, Inkyfada revient sur les événements du 14 janvier 2011 à Tunis, à travers des récits personnels d’individus qui y étaient, en proposant une documentation alternative de l’Histoire contemporaine, basée sur plusieurs perspectives.

LES DÉRNIER EPISODES

Une nuit à l'hôtel

14 janvier 2011. Nedra Ben Smail, psychanalyste, annule toutes ses séances de la journée. Ce jour-là, un appel “intuitif” la pousse à manifester sur l’avenue Habib Bourguiba. Au moment où la police commence la répression, plus d’une centaine de personnes se réfugie dans son hôtel, le Carlton, situé en face du ministère de l’Intérieur. À l’annonce du couvre-feu, elle va devoir gérer la situation, 

A PROPOS

is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry's standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged. It was popularised in the 1960s with the release of Letraset sheets containing Lore is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry's standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged. It was popularised in the 1960s with the release of Letraset sheets containing Lore is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry's standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged. It was popularised in the 1960s with the release of Letraset sheets containing Lore is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry's standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged. It was popularised in the 1960s with the release of Letraset sheets containing Lore is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry's standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged. It was popularised in the 1960s with the release of Letraset sheets containing Lore is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry's standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged. It was popularised in the 1960s with the release of Letraset sheets containing Lore

En savoir plus

S'ABONNER

Nos podcast sont disponibles aussi sur:

NEWSLETTER

Abonnez vous et recever nos podcast dans votre boite mail

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d'information d'inkyfada. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter